Les sœurs Carmines-Le complot des corbeaux, Ariel Holzl

dsc_5535

Résumé : 

Dans la ville de Grisaille, rien n’est normal. Vous pouvez éviter de vous faire tuer par un vampire, quelques instants après être poursuivi par des goules ou encore discuter avec des fantômes. Vous l’aurez compris, dans cette ville un peu à part, il est difficile de mener une existence calme et sans embûches. Merry, l’une des trois sœurs Carmines est une monte-en-l’air qui passe son temps sur les toits à cambrioler afin de faire vivre ses deux soeurs, Tristabelle et Dolorine. Tout bascule lorsqu’elle vole un coffret contenant une msytérieuse cuillère…

Mon avis : 

Ce premier tome de la trilogie des sœurs Carmines m’a beaucoup plu. L’univers sombre et glauque que l’auteur a imaginé va à merveille avec l’histoire. Côté intrigue, on suit les aventures de ses trois sœurs, surtout celle de Merry dans ce tome. Cette dernière fait de son mieux pour faire vivre la famille en cambriolant les personnes les plus fortunées. Merry va se retrouver malgré elle embarqué dans un complot la dépassant complètement et duquel elle aura du mal à échapper. Étant une grande fan de Tim Burton et d’humour noir, j’ai adoré retrouver cette ambiance dans ce livre qui se lit assez rapidement. Je le conseille pour un bon moment de détente si vous aimez la fantasy et le young adult.

« L’alcool faisait partie intégrante du charme d’un Bal des Hauts. Très prisées par la jeunesse de Grisaille, ces réceptions clandestines se donnaient sur les toits les plus élevés et les terrasses les plus venteuses de la Haute-Ville. Vertige, valse et verres à volonté y garantissaient des situations grisantes et une ambiance -vraiment- mortelle : si personne n’était allé s’écraser sur le pavé avant la dernière danse, on considérait que la soirée n’avait pas été réussie. On doublait alors l’alcool pour la prochaine. »

Musique écoutée pendant la lecture : Sleepy Hollow theme

Ma note : 7/10

 

Destin de sang, Erika Johansen

DSC_5291

Résumé :

Kelsea ainsi que le royaume du Tearling sont en danger. La reine rouge est plus menaçante que jamais, l’équilibre du royaume ne tient qu’à un fils bien fragile. La liste des ennemis de Kelsea ne cesse de s’allonger. Elle va pouvoir compter plus que jamais sur l’aide de Massue pour venir à bout de ce conflit et ainsi espérer la paix à laquelle William Tear rêvait.

Mon avis :

C’est avec « Destin de sang » que s’achève cette exceptionnelle trilogie du Tearling. Pour ce tome, le seul reproche que j’ai à lui faire est sa lenteur d’action dans les premiers chapitres par rapport aux précédents tomes. L’histoire met du temps à se remettre en place, je pensais que cela allait repartir sur les chapeaux de roues, alors que ce n’est pas le cas. En revanche, une fois que le rythme s’accélère, impossible de le lâcher. Comme dans le deuxième tome, on reprend l’alternance de récits entre passé et présent, jusqu’à ce final grandiose. Apparemment la fin de cette saga divise les lecteurs, pour ma part j’ai adoré. J’ai été très touché par l’univers d’Erika Johanssen qui a réussi à me transporter dans son monde. C’est le cœur lourd que j’ai reposé ce dernier tome dans ma bibliothèque. Je n’ai qu’une hâte, voir ce que cela donnera en adaptation cinématographique.

« Me voilà au milieu de ma propre Traversée, songea-t-elle, sauf qu’elle n’a rien de commun avec celle de William Tear. Ce voyage-là me mène au pays des ténèbres. »

« L’erreur de l’utopie, c’est de supposer que tout sera parfait. Si l’n peut tendre vers la perfection, nous ne sommes que des humains, et même en utopie, nous apportons tout ce qui nous habite, souffrance, erreurs, jalousie, chagrin. Nous sommes bien incapables de nous défaire de nos défauts, même dans l’espoir du paradis. Or donc, préfigurer une nouvelle société sans prendre en compte la nature humaine et ses travers voue cette société à l’échec. »

« À l’instant critique, les gens étaient prêts à se retourner les uns contre les autres, et la chute de la Ville fut très rapide, à tel point que l’auteur de cet ouvrage se demande si toutes les communautés de ce type ne sont pas vouées à l’échec. Certes notre espèce est capable d’altruisme, mais ce n’est pas une qualité que nous pratiquons volontiers, ni pour laquelle nous sommes doués. »

Musique écoutée pendant la lecture : House Stark theme, Game of thrones soundtrack

Ma note : 7/10 et 9/10 pour la trilogie dans son ensemble

Révolte de feu, Erika Johansen

DSC_4978

Résumé :

Toute action a des conséquences, Kelsea apprend à ses dépens que gouverner un royaume n’est pas chose aisée. L’armée Mort commandée par la redoutable reine rouge est plus menaçante que jamais envers le royaume du Tearling. De nouvelles épreuves l’attendent et ses visions deviennent de plus en plus fréquentes.

Mon avis :

Après un premier tome exeptionnel, je me suis jeté sur la deuxième partie de la trilogie du Tearling. Quel plaisir de retrouver Kelsea, de la voir évoluer. Elle s’affirme de plus en plus, révélant ainsi sa force de caractère. J’aime toujours autant sa relation avec Lazarus, il se rend de plus en plus indispensable. Je vous laisse le plaisir de la découverte mais vous allez vite voir que ce tome mélange deux histoires, pour le coup j’ai été très surprise de la tournure des événements. Certes, des petits détails m’avaient mis la puce à l’oreille dans le premier tome mais je ne m’attendais pas à autant. Avec cette fin qui nous tient en haleine, vous n’aurez qu’une envie, faire comme moi et vous jeter sur la dernière partie de cette trilogie.

« Imaginez un monde où il n’y a ni riches ni pauvres. On n’y vit pas dans le luxe, mais chacun a de quoi se nourrir et se vêtir, chacun a le droit a une éducation et à des soins. Dieu ne contrôle rien. Les livres ne sont pas interdits. Les femmes ne sont pas considérées comme des inférieures. La couleur de votre peau, vos origines sociales, ces choses-là ne comptent pas. »

« Tyler parcourut des yeux les rayonnages qui se succédaient jusqu’au mur du fond. Des livres, par milliers. Attiré malgré lui, il avança d’un pas et tendit la mains pour en toucher. Certains étaient reliés de cuir, d’autres juste cartonnés. »

« En cet instant, Lyli y crut sans réserve. Il y avait un monde meilleur quelque part et il était proche… À portée de leurs mains. Les champs de blé, la rivière bleue, les arbres à l’infini. »

Musique écoutée pendant la lecture : House Targaryen & dragons, game of thrones soundtrack

Ma note : 9/10

Idées lecture pour décembre

DSC_5034copie

Bonsoir à tous. Ce soir, j’ai décidé de vous préparer un article un peu à part. La période des fêtes arrive, le mois de décembre est un mois que j’aime beaucoup car j’aime cette magie de Noël.

Parmi les livres que je vous propose, il y en a certains que je n’ai pas encore lus mais que j’espère lire durant ce mois :

  • Animale, la prophétie de la reine des neiges, Victor Dixen
  • Quand tu descendras du ciel, Gabriel Katz
  • N’oublie pas mon petit soulier, Gabriel Katz
  • La trilogie À la croisée des mondes, Philip Pullman (je m’étais arrêté au tome un étant plus jeune)
  • Joyeux suicide et bonne année, Sophie de Villenoisy

Parmi ceux que j’ai lus, je vous ai fais une sélection mélant plusieurs genres littéraires afin qu’il y en ait pour tous les goûts. Vous trouverez ainsi du thriller avec « Horrora borealis » de Nicolas Feuz, de la fantasy/young adult avec « Les fiancés de l’hiver » de Cristelle Dabos mais aussi de la fantasy classique avec la trilogie du Tearling d’Erika Johansen que je termine et qui se profile comme un gros coup de cœur. Si vous avez envie de romance, « Avant toi » de Jojo Moyes sera votre parfait compagnon à lire sous un plaid. Enfin, si comme moi et comme beaucoup vous êtes fan d’Harry Potter, les version illustrées de Jim Kay sont juste des petites merveilles.

En espérant vous avoir donné des idées littéraires pour ce mois de décembre, je vous souhaite une très bonne journée.

Et vous, quelles lectures vous accompagneront ce mois de fêtes?

 

Le signal, Maxime Chattam

DSC_4975

Résumé :

Mahingan Falls est une petite ville qui semble coupée du monde, bordée par l’océan d’un côté, encerclée par des monts rocheux de l’autre. Avec ses airs de carte postale, tout prédestinait la famille Spencer à commencer une nouvelle vie loin du tumulte citadin. Pourtant, dès leur arrivée, des événements pour le moins étranges surviennent dans leur  maison, bouleversant leur quotidien. Ils ne sont pas les seuls à être touchés, de multiples disparitions étranges ont lieu, donnant du fil à retordre au nouveau lieutenant de police Ethan Cobb.

Mon avis :

Je ne pouvais décidément pas passer à côté du dernier Chattam , surtout au vu de ce résumé très prometteur. On voit vraiment que l’auteur s’est fait plaisir et s’est lâché pour « Le signal ». Pour ma part, le résultat est très réussi. On retrouve la signature thriller propre à Chattam, mélangée avec du fantastique. Le tout vous donne un livre addictif dont on n’arrive pas à décrocher, les pages semblent se tourner toutes seules, emportées par la malédiction de Mahingan Falls. On voit clairement que c’est un hommage, notamment à Stephen King sur certains passages, d’ailleurs ce n’est pas un secret et ce livre est même voulu comme un hommage aux livres d’épouvantes dont est friand l’auteur. Alors oui, on retrouve des classiques comme la bande de jeunes adolescents qui veulent combattre le mal, les champs de mais la nuit, la maison hantée et surtout la ville comme un personnage à part entière de l’histoire, mais ces classiques fonctionnent. L’ambiance m’a également fait penser à la série « Stranger Things », normal car elle-même s’inspire de ces codes de l’épouvante. J’avoue ne pas l’avoir lu la nuit seule, j’ai essayé un soir et j’ai préféré remettre au lendemain matin… Ce que j’ai adoré c’est le fait qu’il n’y a pas de temps morts, l’alternance entre les points de vue des personnages donne un rythme parfait jusqu’au final magistral. Vous l’aurez compris, j’ai doré frissonner avec « Le signal », quel plaisir de retrouver le Chattam dans ce registre fantastique qu’il avait déjà abordé avec « Le cinquième règne ». Pour ma part, l’un des livres des plus aboutis de l’écrivain, celui qui lui correspond le mieux. Le gros plus, une magnifique carte de Mahingan Falls se trouve au début de livre afin d’être totalement immergé dans cette ville. PS : À ne pas lire avant de prendre un bain… Vous êtes prévenus.

« Owen releva le menton pour comprendre et vit à une quinzaine de mètres, crucifié sur son mât de bois, un épouvantail en salopette de jean trouée, vieille chemise d’un rouge douteux et chapeau de paille hirsute. La citrouille qui composait son visage pendait bizarrement, comme s’il était épuisé, la bouche affaissée, et les fentes de ses yeux grouillaient de mouvements repoussants. »

« Combien de personnes, de par le monde, habitaient un endroit sans même savoir qu’elles vivaient aux côtés de spectres incapables de se faire entendre ? »

Musique écoutée pendant la lecture : Stranger things, soundtrack

Ma note : 10/10

Caraval, Stéphanie Garber

DSC_4804

Résumé:

Scarlett rêve depuis son plus jeune âge de participer à Caraval, un jeu fantastique dans lequel règne en maître des lieux le fameux Légende dont personne ne connait l’identité. À l’âge de dix-sept ans, son vœu s’exauce, elle est invitée à participer avec Donatella sa jeune sœur au prochain Caraval qui se tient dans quelques jours. Seulement, rien ne va se passer comme prévu. Une fois arrivées sur l’île du jeu, Donatella est enlevée et fait partie du scénario : Scarlett a cinq jours, le temps de cette édition, pour la retrouver avant qu’elle ne disparaisse en même temps que Caraval.

Mon avis :

Impossible de passer à côté du phénomène « Caraval » après l’engouement que ce dernier a suscité ces derniers mois. Ce livre est une petite pépite, Stéphanie Garber réussi à nous emporter avec elle au beau milieu de monde fantastique où tout est permis. Magie, trompe l’œil, fantaisie, tout y est. L’intrigue est bien menée, avec tout ces détails j’étais totalement immergé avec Scarlet pour retrouver sa sœur. La grande force de « Caraval » est la puissance des détails aussi bien visuels qu’olfactifs qui vous font voyager au cœur de l’histoire de ce monde fabuleux où tout est permis . Ce premier tome d’une trilogie est très prometteur, je me languis de la sortie du deuxième tome, « Legendary », annoncé pour début janvier 2019. Je ne peux que conseiller cette lecture si vous aimez le fantastique, le young adult et l’esprit Tim Burton. Par ailleurs, les droits ont été pris pour l’adapter au cinéma, monsieur Burton serait parfait pour donner vie à cet univers. Et surtout n’oubliez pas, rien n’est réel, tout n’est qu’illusion…

« Encerclée par une obscurité profonde, la majestueuse demeure débordait d’une lumière ardente. Toutes les fenêtres chatoyaient d’un éclat doré qui transformait les bacs à fleurs en berceaux brillant de mille feux. Le parfum d’agrumes avait cédé la place à un air épais et sirupeux, beaucoup plus sucré que celui de Trisda, mais Scarlett avait tout de même un goût amer dans la bouche. »

« -Bienvenue, bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps, sur terre ou sur mer ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Vous pourrez boire de la magie dans un gobelet et acheter des rêves en bouteille. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu. Ce qui se passe au-delà de ce portail vous effraiera ou vous enflammera peut-être, mais ne vous méprenez pas. Nous tenterons de vous convaincre que tout est réel, mais ce n’est qu’un spectacle. Un monde d’illusions. Même si vous souhaitez être transportés, prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas. »

Musique écoutée pendant la lecture : The imaginarium of Doctor Parnassus, full soundtrack

Ma note : 8/10

Les chroniques lunaires, Marissa Meyer

DSC_4634

Cet article est un peu différent des autres, j’ai choisi de regrouper en une seule partie les livres qui composent la saga « Les chroniques lunaires » de Marissa Mayer. J’espère que ce format vous plaira, je vous souhaite une bonne lecture.

Cinder

Résumé :

Cinder, une jeune cyborg de 16 ans vit à New Beijing avec ses belles-sœurs et sa mère adoptive. Son quotidien est rythmé par l’entretien de l’électronique de la maison ainsi que son travail de mécanicienne. Un beau jour, le prince Kai débarque à son atelier afin de faire réparer son androïde. Elle qui n’a pas pour habitude d’admirer le jeune homme va voir sa vie chamboulée à tout jamais. À travers un monde futuriste ravagé par une maladie mortelle, la létumose, Cinder devra trouver sa place et résoudre l’énigme de ses origines. Pour ne rien arranger, les tensions politiques sont de plus en plus importantes entre la Terre et la reine du peuple lunaire, la terrible Levana.

Mon avis :

La saga « Les chroniques lunaires » faisait parties de ma PAL depuis quelques mois et je me doutais que j’allais aimer cette saga. Marissa Meyer s’inspire très largement de Cendrillon pour ne garder que quelques grandes lignes et des clins d’oeils qui sont les bienvenus. C’était ma seule crainte, que cela soit trop proche de l’histoire originale. Mais à partir de ces quelques éléments, l’auteure a réussi à créer un univers bien à elle. Tout m’a plu dans cette lecture, le coté fantastique, la romance est très légère et n’est pas non plus l’élément principal bien qu’elle ait de l’importance. J’ai totalement été transporté dans ce monde futuriste, le personnage de Cinder m’a de suite touché. Je préfère vous avertir, vous n’aurez qu’une envie, lire le tome 2, « Scarlett » une fois « Cinder » terminé.

Ma note : 10/10

Scarlett

Résumé :

Nous sommes en France dans un petit village paisible. C’est ici que vit Scarlett, une jeune fille au caractère bien trempé. Tout allait bien pour elle, le travail à la ferme ainsi que la livraison des produits occupaient ses journées. Mais tout cela était avant. Avant que sa grand-mère ne disparaisse du jour au lendemain, avant qu’elle ne fasse la connaissance du mystérieux Loup, et surtout avant qu’elle ne se retrouve embarqué dans une aventure qui pourrait tout changer pour l’avenir de la Terre. Pendant ce temps, la menace lunaire se fait de plus en plus ressentir…

Mon avis :

Avec « Scarlett », Marissa Mayer réussi l’exploit de surpasser le premier tome des chroniques lunaires. Dans ce second volet, elle arrive habilement à jongler entre la fuite de Cinder et l’intrigue avec Scarlett. Et oui, grâce à cela, « Scarlett » fait parti de ces lectures que l’on ne veut jamais arrêter. J’ai adoré ce personnage, avec un peu de recul je pense pouvoir affirmer que Scarlett est ma chouchou de cette saga. Vous vous en doutez, ici c’est au tour du petit chaperon rouge d’être revisité. Avec cette deuxième partie, on entrevoit petit à petit la complexité de l’intrigue que l’auteure a su créer, les liens se font, rien n’est écrit par hasard et chaque personnage est une pièce du puzzle. Et le personnage de Loup, on en parle ? En fait je pense que j’aimerai bien être à la place de Scarlett… Je ne peux en dire plus au risque de gros spoil si ce n’est, qu’attendez-vous pour lire « Les chroniques lunaires » ?

Ma note : 10/10

Cress

Résumé :

Dans son satellite, Cress assiste à tout ce qu’il se passe sur la Terre ainsi que sur la Lune. Fatiguée d’être une simple spectatrice, elle décide d’intervenir afin de soutenir la cause qui lui semble la plus juste pour elle. Mais qui est elle vraiment ? Peut on faire confiance à une jeune femme qui a passé la majeur partie de sa vie enfermée à tourner en orbite autour de la Terre ?

Mon avis :

Troisième tome de la saga, « Cress » est un sacré pavé qui malgré tout se lit très vite. Même si Cress ne fait pas partie de mes personnages préféré, elle a le mérite de changer un peu de Cinder ainsi que de Scarlett. En effet, dans ce tome, on découvre une héroïne courageuse, geek à souhait mais assez naive du fait qu’elle a vécu reclus du monde, tout comme Raiponce enfermée dans sa tour. Cela fait d’elle un personnage touchant mais un peu exaspérant à la fois même si je le répète, cela contraste avec les protagonistes des deux premiers tomes. Marissa Meyer continue de tisser ses liens entre chaque protagoniste sans cesser de nous surprendre. Ce tome permet d’en savoir plus sur le virus de la létumose et nous met l’eau à la bouche quant à la fin de la saga.

Ma note : 7/10

Levana

Résumé :

Le passé de Levana est enfin révélé, terrible reine lunaire des chroniques lunaires. Comment est-elle devenue aussi cruelle ? Son enfance ne cacherait elle pas un terrible secret ? Miroir, mon beau miroir, est elle toujours la plus belle ? Plongez dans la jeunesse de Levana, bien avant que Cinder ne débute sa folle épopée.

Mon avis :

Levana est un petit intermède avant de lire « Winter », le dernier volet des chroniques lunaires. J’ai beaucoup apprécié ce tome, même si tout n’est pas pardonnable, on comprend mieux pourquoi la reine est si terrifiante. Entre trahisons, histoire d’amour, manipulations, tout sera limpide pour vous. Une parenthèse bienvenue qui complète à merveille cette fantastique saga.

Ma note : 8/10

Winter

Résumé :

Dans sa prison dorée qu’est le palais lunaire, Winter, belle fille de Levana et donc jeune princesse lunaire, est prise d’une terrible folie. Depuis son plus jeune âge elle s’interdit d’utiliser son pouvoir lunaire ce qui a pour résultat de lui faire avoir de terribles hallucinations, la rendant folle aux yeux de tous. Heureusement, la jeune femme est d’une incroyable beauté, ce qui permet de prendre le dessus par rapport à sa folie. Mais plus le temps passe, plus Levana est rongée par la jalousie envers Winter. Découvrez ici le chapitre final des chroniques lunaires.

Mon avis :

Dans ce dernier volet, inspirée de Blanche neige et les 7 nains, tous les éléments se relient enfin dans un final époustouflant. Petit pincement au cœur de refermer ce livre, de se dire que les aventures de Cinder, Scarlett, Cress et Winter sont désormais terminées. Dans cette lutte féroce de Levana contre la Terre, qui l’emportera ? Cette saga aura t’elle son happy end ? Vous le saurez en vous précipitant pour lire cette fabuleuse saga qui m’a conquise. Je comprend mieux désormais l’engouement que cette série a suscité, une revisite très réussie des contes les plus connus. Tout est réussi, l’intrigue, les personnages, l’univers futuriste, en bref un gros coup de cœur.

Ma note 9/10

Musique écoutée pendant la lecture : Game of thrones OST BEST