Le paradis des vauriens, Wendall Utroi

Livre envoyé par « Slatkine & Cie »

Résumé :

Dans les années trente, Lucia est une belle jeune femme avec de l’ambition mais qui a surtout un certain goût pour l’argent et le luxe. Elle tombe vite dans la spirale de la tentation, de renoncer à ses valeurs pour l’appât du gain. Cela va se compliquer lorsqu’elle tombe enceinte et donne naissance à un petit garçon, Hugo.

En grandissant, il va faire la rencontre de Kalya qui changera sa vie à tout jamais. En 1962, un jeune homme vagabond sans attaches et sans nom se cherche et vit sa vie au jour le jour. On ne sait pas qui il est. Ni ce qu’il a vécu. Mais on se doute que des drames ont eu lieu.

Mon avis :

En tant que lectrice, les livres se suivent et s’enchaînent. Et de temps en temps surgissent des petites pépites, des joyaux qui n’attendaient que d’être lus pour vous emporter dans un tourbillon d’émotions. « Le paradis des vauriens » rejoint les titres qui resteront gravés en moi. J’avais auparavant été subjuguée par « Les yeux d’Ava » (qui avait d’ailleurs été mon vote final pour le prix des lecteurs du livre de poche 2021). Ici, c’est dans un registre totalement différent que nous embarque Wendall Utroi. Deux récits dans deux temporalités différentes mais pourtant liés. Au travers de quelques personnages j’ai été transportée au fil du temps, au fils des années qui rythment la vie de ces derniers. Lucia, une femme forte qui se bat pour sa vie et rêve d’un futur serein. Hugo, que l’on va suivre sur plusieurs années. Kalya, une adolescente qui s’est forgée une carapace pour fuir ses démons. Sans oublier ce fameux sans nom qui fuit, se cherche et se bat pour sa survie. Qu’il est difficile de parler de ce livre sans trop vous en révéler.

L’histoire entre Kalya et Hugo est incroyablement belle et forte. Deux jeunes aux vies familiales complexes qui se retrouvent dans un terrain vague qui prend très vite le surnom de « paradis des vauriens ». Un lieu rien qu’à eux où ils peuvent tout se dire et surtout rêver à un monde meilleur. Malheureusement leurs vies seront semées d’embûches qu’il faudra surmonter. Un récit qui prend aux tripes, difficile par moment mais indispensable pour la construction des personnages. En tournant les pages, vous êtes transportés au travers de moments historiques forts qui ponctuent la vie des personnages. Et surtout, l’intrigue saura vous surprendre avec notamment des directions plutôt inattendues mais qui fonctionnent à la perfection. Comme pour « Les yeux d’Ava », je l’ai refermé la larme à l’œil, une boule au ventre avec l’impression d’avoir vécu aux côtés des personnages. Un énorme coup de cœur qui confirme le talent de l’auteur, ainsi que sa maîtrise d’une plume poétique.

Ps : À bien y réfléchir, je trouve un lien entre « Les yeux d’Ava » et « Le paradis des vauriens ». Cette envie de prendre les personnages par la main et de leur dire : ne t’inquiète pas, tu connaîtras le bonheur.

« La Faucheuse, je l’emmerdais. Elle n’était rien qu’une lumière éteinte, le vide, le néant, un détail de la vie, un interrupteur qu’on manipulait de façon définitive. Il suffisait de plonger dans un livre d’histoire, on y parlait de la vie des grands et des petits, mais leur mort ne tenait qu’en une ligne. »

« Hugo s’arrêta au portail, il laissa le petit oiseau devant cette immensité de tôles et de carcasses froides, ce sol boueux gorgé d’huile et de débris, cette étendue gluante, avec la crainte qu’on lui arrache les ailes. »

Ma note : 10/10

5 commentaires sur “Le paradis des vauriens, Wendall Utroi

  1. Chère Alex, il est des retours qu’on lit assez vite et il y a ceux qui bercent mon cœur, qui motivent, qui nous susurrent à l’oreille que l’on est parvenu à ce petit bout de nuage tant rêvé. Mille mercis ! ♥

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s