Serpent and dove, Shelby Mahurin

Résumé :

Louise est une sorcière qui a fui son clan il y a deux ans. Elle s’est réfugiée dans la ville de Césarine dans laquelle les sorcières sont chassées et tuées. Mais le danger d’être retrouvée par son clan est encore plus grand et ne lui laisse pas le choix que de vivre dans l’ombre de cette ville.

Alors Louise vit de petits larçins, en évitant au maximum les Chasseurs, ces hommes assermentés par l’église pour traquer et tuer les sorcières. Après le vol d’une bague aux forts pouvoirs magiques, Louise va devoir affronter ce qu’elle redoute le plus. Une situation rocambolesque la pousse dans les bras de Reid, un Chasseur entièrement dévoué à la cause. Par chance, elle arrive à cacher ses pouvoirs et il ignore donc qu’elle est une sorcière. Mais pour sauver les apparences ils vont devoir faire un mariage arrangé. Commence alors l’histoire d’un couple qui n’aurait jamais dû exister.

Mon avis :

En tant que lectrice facilement influençable par Instagram (oui je l’avoue), « Serpent and dove » a très vite attiré mon attention. Des sorcières, des chasseurs de sorcières, un « enemy to lovers » sur fond de magie qui s’annonçait très prometteur. Avant de vous en dire plus, sachez que je l’ai lu en anglais, mon avis diffèrera peut-être de personnes l’ayant lu en français. En effet, j’ai terminé ce livre il y a quelques semaines mais depuis quelques jours vous pouvez vous le procurer en français, seulement le premier tome pour l’instant. Je ne vais pas tourner autour du pot plus longtemps. J’ai adoré ma lecture ! Alors oui, « Serpent and dove » contient quelques clichés notamment concernant la romance. Mais en dehors de cela, j’ai été emportée par cette lecture et surtout conquise par le personnage de Louise, une femme avec un sacré caractère et qui n’a pas sa langue dans sa poche. Le fait de le lire en anglais était génial car cette dernière jure (beaucoup) et lorsqu’elle le fait c’est en français, amenant une touche originale et un rythme dynamique à la lecture. Sans parler de ses nombreuses chansons grivoises qui m’ont fait rire plus d’une fois.

Et à l’opposé nous avons Reid, un Chasseur, l’un des meilleurs. Un homme droit, avec des principes et qui a surtout pour mission de tuer les sorcières. Un homme élevé dans la haine de ces dernières, du pouvoir féminin en règle général et qui a une vision plutôt binaire du bien et du mal. Je vous laisse imaginer ce que va donner la rencontre de ces deux personnages. Shelby Mahurin nous offre un aperçu de l’univers qu’elle a voulu créer dans ce premier tome. Un monde où la magie est redoutée par les humains et dans lequel cette dernière est détectable par l’odorat. Ici, la magie a une odeur et permet aux soldats de repérer toute trace de sorcière afin de les anéantir. Car c’est une véritable traque qui est faite pour éliminer toute trace de magie, y compris des jeunes sorcières. Heureusement Louise peut compter sur une alliée de poids, Coco, une sorcière qui fait appel à la magie de sang et qui au fil du temps est devenue sa meilleure amie. Les deux jeunes femmes peuvent compter l’une sur l’autre et Coco arrive souvent juste à temps pour sauver la mise de Louise.

Le mariage arrangé entre Reid et Louise va tout changer et contraindre l’un et l’autre à comprendre leur ennemi. Un récit qui vous montre que tout n’est pas tout blanc ou tout noir. Sans surprise la romance occupe une place importante mais elle s’équilibre à la perfection avec le monde de magie et surtout les nombreuses révélations qui rythment le récit. La magie reposant surtout sur l’odorat, l’autrice vous immerge totalement et vous avez l’impression de sentir ce monde aux saveurs sucrées. Ce premier volet de la trilogie est très prometteur et laisse présager une saga incroyable. Un coup de cœur que je vous recommande.

« Perhaps it was my vulgarity that shocked him, but he released me like I’d bitten him, eyeing me with a distaste bordering on revulsion. « I’ve never heard a lady speak so in my entire life. » Ah. Chasseurs were holy men. He probably thought me the devil. He wouldn’t have been wrong. »

«  »You-you- » Tremblay’s eyes bulged, and a vein appeared on his shiny forehead. « Fille de pute! You cannot do this to me. You cannot-. »

«  »Big Titty Liddy was not very pretty, but her bosom was big as a barn, » I sang. « Her creamery knockers drove men off theirs rockers, but she was blind to their charms. » »

Ma note : 9/10

Un commentaire sur “Serpent and dove, Shelby Mahurin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s