Joueuse, Benoît Philippon

Résumé :

Zack a depuis son plus jeune âge appris à faire de sa vie un jeu. Devenu expert dans l’art de tromper son adversaire, notamment au poker, il passe son temps à écumer les salles de jeux pour piéger des joueurs à l’aide de son fidèle complice Baloo. Lorsqu’il croise la route de Maxine, une jeune femme intrigante et également redoutable au poker, cette dernière lui propose un marché pour le moins surprenant.

Commence alors un chemin vers la partie la plus importante pour Maxine.

Mon avis :

« Joueuse » fait partie des livres que je n’aurais peut-être pas lu si je n’avais pas été jurée pour le Prix de lecteur du livre de poche. J’ai donc commencé ma lecture sans trop savoir à quoi m’attendre, sans espérer non plus un coup de cœur. Et j’ai été totalement transportée dans cette folle aventure. Une histoire rythmée par des phrases crues, qui ne tournent pas autour du pot. Avec également un trait d’humour que j’apprécie et qui apporte un souffle original à l’intrigue. Le style d’écriture est pour le moins original, franc et surprenant. L’humour reste présent majoritairement et donne une certaine légèreté. Mais « Joueuse » va plus loin que l’humour.

Des sujets beaucoup plus graves et importants sont au cœur de l’intrigue et sont traités avec brio. Car même si le jeux et le poker sont le centre de l’intrigue, la place de la femme est vite considérée comme élément principal. Avec Maxine, qui cherche à se venger d’un acte odieux dont on apprend les détails sur la fin. Mais aussi au travers d’inconnues, de femmes que Baloo sauve inexorablement chaque nuit d’hommes malintentionnés. Chaque personnage est travaillé à la perfection, avec pour chacun des traits particuliers. J’ai eu notamment un gros coup de cœur pour les personnages de Baloo, un grand bonhomme au cœur tendre, ainsi que pour Jean, un enfant surdoué de sept ans qui possède un sens de la répartie mémorable. Et que dire des personnages principaux, Zack et Maxine, deux êtres qui se cherchent, qui à force de bluffer risquent de se perdre. Un duo fabuleux qui va tenter un coup de poker incroyable qui pourrait changer leurs vies à tout jamais. En bref, une excellente lecture qui saura vous transporter dans une farandole d’émotions. Préparez-vous à lire un livre qui sort de l’ordinaire.

« L’économie mondiale repose sur le même principe de la carotte pour mener les petites gens au surendettement. Violette est bien placée pour le savoir, elle a quatre crédits sur le dos, une voiture en leasing, un logement qui ne devrait plus tarder à être saisi, et trois lettres d’huissier qui l’attendent sur son guéridon. Quelle solution rationnelle a-t-elle trouvée pour se tirer de cette mouise persistante ? L’argent facile, bien entendu. L’Euro millions étant un attrape-couillon, c’est bien connu, elle a jeté son dévolu sur une option plus fiable : le poker. »

« En attisant les soupçons, la veste tape-à-l’œil devient un prétexte au déshabillage. Le joueur suspect avait tout du coupable, en se retrouvant nu comme un ver, il claironne une innocence indéniable. Rien dans les mains, rien dans les poches. C’est ce qu’on appelle le détournement d’intérêt. Plus vous vous concentrez sur un point précis -dans ce cas spécifique, un grand Noir nu en souliers vernis et chaussettes blanches, ils sont servis en termes de diversion-, moins votre attention sera disposée à traiter d’autres informations. Tel un projecteur dont le faisceau lumineux guide votre regard dans l’obscurité, l’arnaqueur utilise ce subterfuge pour dérouler en toute sérénité sa mécanique dans les coins restés sombres. »

Ma note : 9/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s