Le sacre des impies, Ghislain Gilberti

Résumé :

Dans les années 1995, un groupe d’amis forme Borderline. Un groupe solide, avec une organisation mitilaire où tout est anticipé et calculé. Ils sont jeunes mais ne veulent pas faire les choses à moitié.

Ils se lancent dans la conquête du marché de la drogue avec une violence inimaginable, ainsi que la volonté de régner en maitre sur le secteur. En 2011, Cécile Sanchez essaye tant bien que mal de passer à autre chose, de tourner la page sur l’enquête Borderline. Elle a trop souffert et veut oublier les horreurs et les traumatismes qu’elle a vécu. Mais la partie n’est pas terminée, l’affrontement final s’annonce explosif.

Mon avis :

J’avais eu une bonne intuition : attendre la sortie du troisième volet pour lire à la suite les deux derniers tomes de cette trilogie. Et bien m’en a pris. Je vous conseille en effet d’avoir lu les précédents volumes et surtout d’avoir le deuxième encore frais en mémoire avant de vous lancer. Voilà, vous êtes prévenus. Dans « Le sacre des impies », Ghislain Gilberti jongle entre deux périodes, le passé avec les origines de Borderline ainsi que le présent avec la traque les concernant. J’ai particulièrement apprécié les passages sur le passé de l’organisation criminelle. Leur origine était souvent évoquée mais jamais en détails. Ici vous comprendrez enfin comment les personnalités se sont construites et vous serez également témoin des étapes de la création du groupe ainsi que de l’hydre.

Une plongée en arrière qui permet de comprendre la face sombre cachée derrière chaque membre fondateur de l’organisation. On ne peut que comprendre comment la haine a pu les ronger à ce point. Sans cautionner leurs actes de violence, ce tome m’a apporté l’empathie qu’il me fallait envers ces personnages. Cela amène une autre dimension à l’histoire et à notre ressenti vis-à-vis de ces derniers. Les pièces du puzzle s’imbriquent et tout prendre forme dans cet ultime tome. Une intrigue de fond qui se révèle beaucoup plus profonde et actuelle. Certaines scènes de leur passé étaient particulièrement violentes, touchantes.

Et puis on retrouve également dans le présent notre chère Céline Sanchez. Au fil des tomes, sa motivation à combattre l’organisation vacille. Mais forcée et contrainte, elle décide de terminer la lutte et de tout sacrifier afin d’en finir une bonne fois pour toute. Car ce qui était présagé dans « Les anges de Babylone » se confirme, Borderline n’a pas été créée uniquement dans le but de faire du trafic de drogues de grande ampleur. Non, leur projet final est beaucoup plus impressionnant et se dessine au fil des pages. Le tout donne une fin à la hauteur de cette saga, un tome qu’il faut lire concentré pour ne pas confondre les nombreux personnages et les différentes époques.

Des personnages tous plus incroyables les uns que les autres, travaillés (je dirais même ciselés) à la perfection. Ils resteront gravés en moi. La plume de l’auteur reste magnifique, sublime et à la fois d’une grande précision pour aller au plus juste. Mon petit reproche, quelques fautes d’orthographe et un ou deux mots manquants qui étaient flagrants. Mais à part cela, je ne peux que vous conseiller cette incroyable saga qui restera marquée dans ma mémoire et m’aura transporté émotionnellement.

« Au loin, les éclairs d’un orage qui approche zèbrent l’horizon comme des brisures célestes ouvertes. Le ciel s’effondre pour laisser descendre les armées d’anges enragés du paradis partis combattre les démons des enfers. »

« Les racines du mal aiment le terreau de l’enfance. Une fois profondément implantées, elles laissent faire le temps qui fait mûrir les âmes et les endurcit. Alors, elle sont solidement ancrées et peuvent tirer l’énergie nécessaire pour gagner la surface, grandir, bourgeonner et fleurir. »

Ma note : 9/10

Un commentaire sur “Le sacre des impies, Ghislain Gilberti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s