Les anges de Babylone, Ghislain Gilberti

Résumé :

Une guerre entre trafiquants de drogue éclate, laissant présager le pire. L’organisation criminelle Borderline est toujours là et plus forte que jamais. Très vite, le lien est fait entre des disparitions inquiétantes et Borderline qui revient en force.

Cette fois il semblerait qu’ils veuillent aller plus loin que le trafic de drogue. Cécile Sanchez qui ne travaille plus sur cette affaire (voir « Sa majesté des ombres ») comprend vite que la situation est grave. Les anges de Babylone sont en marche et rien ne semble pouvoir les arrêter…

Mon avis :

Avant toute chose, « Les anges de Babylone » est le deuxième tome de la trilogie des ombres, je vous conseille donc grandement de les lire dans l’ordre. Alors si vous êtes à jour et que vous avez lu le volume précédent, vous n’avez pas d’autre option que de foncer lire la suite. L’intrigue commence par un gang qui pense récupérer un territoire. Sans se douter que Borderline ne compte pas se laisser faire. Débute alors une véritable guerre dont vous ne soupçonnez pas encore l’intensité. Oubliez ici ce que vous avez l’habitude de lire dans le registre. Ancien tireur d’élite, Ghislain Gilberti livre un récit d’une grande précision qui ne vous laissera que peu de répit pour reprendre votre souffle. L’auteur prouve par ailleurs ici que son intrigue est travaillée avec une grande minutie et qu’il a une maitrise parfaite de sa trame narrative. Une histoire riche, divinement bien écrite et avec de nombreux rebondissements. Préparez-vous à plonger en apnée au cœur de Borderline, au cœur de l’enfer. Vous croyez avoir tout vu avec « Sa majesté des ombres » ? Ce n’était qu’un aperçu de l’horreur et de la violence dont sont capables les membres de Borderline. Dans ce volume vous découvrirez un peu plus le fonctionnement de cette redoutable organisation. Et surtout vous réaliserez à quel point ils sont radicaux et sans limites. Quel plaisir de retrouver les protagonistes du premier volet et d’en découvrir d’autres. J’attendais avec impatience de retrouver Cécile Sanchez qui est l’une de mes personnages de saga policière préférée. L’auteur a su créer une personnalité incroyable qui en plus de son flair de policier est aussi une fine analyste comportementale. Cela donne lieu à des scènes incroyables, je garde notamment en tête une certaine scène d’interrogatoire qui est juste mémorable. Ne vous inquiétez pas, certains chapitres vous laisseront un peu de répit, mais uniquement pour repartir de plus belle. Une deuxième tome explosif, dans la continuité du premier et qui laisse présager un dernier volet exceptionnel.

« Pour la commissaire, c’en est trop, elle abdique intérieurement. Sans que son corps bouge d’un millimètre, pas plus qu’il tremble ou vacille, sa volonté s’effondre. Son âme s’enfonce dans une absence nécessaire. Il n’y a plus que physiquement qu’elle est présente. Dedans, tout est comme mort. »

« Lorsque le corps de sa proie se détend, que les dernières bulles d’air s’échappent de sa gorge, Naja le lâche et le regarde flotter en suspension sous les eaux sombres, jusqu’à ce qu’il commence à s’y enfoncer lentement. Ce n’est qu’une fois qu’il disparaît dans les profondeurs boueuses que le Borderline remonte à la surface pour reprendre son souffle. La pluie dense se déverse avec toujours plus d’intensité. La fureur des cieux s’abat sur terre avec violence, des éclairs fendent les ténèbres dans des flashs éblouissants. Les coups de tonnerre font vibrer l’air dans de longs roulements sonores graves. Les éléments de déchaînent. »

Ma note : 8/10

Un commentaire sur “Les anges de Babylone, Ghislain Gilberti

Répondre à Nath - Mes Lectures du Dimanche Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s