Les aventuriers de l’autre monde, Luca Di Fulvio

Livre envoyé par la maison d’édition « Slatkine & Cie »

Résumé :

Lily, Red et Max sont trois enfants en quête d’aventure. Un jour, ils se rendent dans la zone sauvage, également appelée « Le Néant », malgré l’interdiction de leurs parents. Et c’est le début d’une aventure dans l’autre monde.

Un monde dans lequel tout est à l’envers. Le jour devient nuit, le nord se trouve au sud, ce qui est beau est méchant. Il leur faudra ruser et faire appel à leur imagination d’enfants pour s’en sortir et prouver qu’ils sont de vrais pirates.

Mon avis :

Vous le savez, je suis une grande fan de Luca Di Fulvio. Alors quand « Slatkine & Cie » m’a proposé de découvrir son premier roman jeunesse, j’ai sauté sur l’occasion. Une histoire qu’il avait à la base écrit pour la fille d’amis atteinte d’une leucémie. Oubliez le style de l’auteur dont vous avez l’habitude, ici vous avez affaire à un livre écrit pour les enfants. Même si l’histoire est totalement saugrenue, elle m’a plu pour une seule et unique raison. Le fait de m’avoir fait replonger en enfance. Principalement dans la deuxième partie de l’histoire, lorsque les trois enfants se retrouvent dans l’autre monde. J’ai eu l’impression de lire une intrigue qui serait sortie de mon imagination quand j’avais dix ans. Je ne sais pas comment vous l’expliquer, mais j’ai eu la sensation que l’auteur a réellement su se mettre à la place d’un enfant pour écrire ce livre et qu’il ne s’est imposé aucune limite. On retrouve le triangle classique du groupe d’amis très fréquent dans les romans jeunesses, une bande d’amis complémentaires. Et cela donne un livre incroyable dans lequel rien n’est impossible, il suffit juste d’y croire. Certes, cela part dans tous les sens, mais on s’en fiche. Il n’y a pas de règles lorsque l’on est enfant. Faites abstraction des normes de la réalité et laissez-vous emporter dans l’autre monde. Je dis un grand merci à l’auteur pour m’avoir fait replonger en enfance le temps de quelques pages.

« Aucun d’entre eux n’avait jamais imaginé se lancer dans une aventure aussi exaltante. L’idée d’aller explorer un tel endroit, emmenés par une barque magique -bien qu’en réalité toute cette histoire semble fort peu vraisemblable-, enflammait leur imagination. Quel projet fabuleux, quelle aventure fantastique ! »

« Mais, d’un coup, ils émergèrent du siphon, qui était le même à l’envers, sans une blessure, et secs. Il leur fallut beaucoup de temps pour retrouver l’usage de la parole. Leurs yeux exorbités par la peur scrutaient ce monde nouveau, obscur et terrible. On aurait dit que tout était identique à leur ancien monde rassurant, mais très vite on se rendait compte que rien n’était pareil. Comme l’avait dis Mastino, ce qui était au nord se trouvait maintenant au sud, ce qui était à l’orient se retrouvait à l’occident, et ce qui était à droite, on le voyait à gauche. »

Ma note : 7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s