Le cheptel, Céline Denjean

20200426_141537-01

Résumé :

Une jeune femme est retrouvée morte, tuée d’une balle en montagne. Lorsque la police arrive sur les lieux de la scène de crime, ils comprennent que cette affaire sera complexe. En effet, la victime est vêtue d’une robe artisanale et ses chaussures semblent être de fabrication maison également.

Dans le même temps, un notaire retraité découvre un terrible secret sur son passé qui l’amène à enquêter sur sa véritable identité. Bruno quant à lui est un jeune adolescent qui après une chute en montagne se retrouve dans un endroit étrange. Quel est le lien entre tous ces protagonistes ? Une plongée dans l’enfer du cheptel, un lieu où la vie humaine est une marchandise…

Mon avis :

Décidément ce mois d’avril est un mois riche en coups de cœur. En lisant le résumé de ce livre, j’ai de suite été attirée par l’intrigue, j’en profite pour remercier le compte « Sangpages » qui m’a convaincu de me le procurer. Malgré son format plutôt conséquent, 937 pages en format poche, je l’ai dévoré en trois jours. Trois jours durant lesquels j’étais obsédée par « Le cheptel ». On retrouve ici un principe d’écriture que j’apprécie particulièrement, l’alternance des points de vue, qui dans un thriller permet un rythme soutenu. Ici c’est réussi. Les chapitres courts s’enchaînent, rythmés par les changements de personnages. Une parfaite maîtrise du suspense et une immersion totale dans l’intrigue. C’est bien simple, j’avais l’impression de voir une série (d’ailleurs ce livre serait parfait à adapter en série). Céline Denjean a réussi à mêler un passé déjà largement exploité dans la littérature (je ne vous dis pas lequel pour vous laisser la surprise) avec une histoire beaucoup plus moderne et malheureusement d’actualité, le trafic d’êtres humains. Un monde où l’argent permet les vices les plus sombres. Un monde dans lequel l’offre répond à une triste demande. Malgré une histoire très sombre, Céline Denjan m’a séduite grâce à une écriture très souvent poétique, sa façon très réussie d’apporter de la douceur. Mention spéciale également à l’ambiance qui se dégage de ce livre, une ambiance mystique réussie avec l’ombre de la grande prêtresse Virinaë qui règne pendant toute cette histoire incroyable. Un personnage par ailleurs très réussi et détestable à souhait. Un livre que j’ai fini en apnée avec une fin incroyable et spectaculaire. Comme l’auteure le souligne et le mentionne, « Le cheptel » est un savant mélange entre « Le village », « The island » et « The truman show ». Céline Deanjean, une auteure à suivre de très près, cela ne m’étonnerait pas qu’on entende encore beaucoup parler d’elle… Vous vous en doutez, c’est un énorme coup de cœur pour moi.

« Elle tenta de reposer le pied par terre, mais son appui céda sous l’élancement de souffrance. Immédiatement, elle comprit. Elle était finie. Elle mourrait à genoux. Cette blessure signait son arrêt de mort. Des larmes inondèrent ses yeux et elle leva un dernier regard supplicié vers le ciel que le soleil quittait. Un ciel de lambeaux rosâtres mêlés de stries orange où moutonnaient quelques nuages gorgés de lumière. C’était beau. C’était beau et dans quelques instants les bêtes seraient sur elle et la dévoreraient. »

« Tu as du mal à trouver le sommeil. La forêt autour de toi s’est tue pour annoncer l’arrivée de l’orage. Au loin, ruminent déjà les grondements sourds et puissants du tonnerre. Tu as toujours aimé la colère des cieux, malgré la crainte qu’elle suscite en toi. Parce qu’il y a quelque chose de prodigieux dans les éclairs, la foudre et les bombardements de l’orage. »

« Anten t’est promis depuis que tu as 7 ans. La Grande Prêtresse l’a choisi ainsi. Et c’est parfait. Parce que Anten est d’une autre lignée et qu’il est courageux, fort et doux. Il a deux ans de plus que toi et la noce est prévue pour septembre. Afin que tu puisses enfanter rapidement pour le cheptel. Il faudrait un garcon. Pour la petite Onima qui vient d’avoir 1 an. »

Musique écoutée pendant la lecture :Schindler’s List soundtrack

Ma note : 10/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s