Le manuscrit inachevé, Franck Thilliez

20200415_114256-01

Résumé :

Caleb Traskman, auteur à succès de thrillers décédé depuis un an a emporté avec lui bien des mystères. Son fils découvre par hasard dans le grenier un manuscrit qui pourrait bien être le meilleur de l’auteur. Sauf qu’il y a un problème.

Il manque le dénouement final, l’explication tant attendue. Après avoir fait appel à la maison d’édition de son père, la solution semble être trouvée et c’est ce roman que nous avons entre les mains, avec une fin écrite par le fils de l’auteur.

Mon avis :

Pour commencer cette chronique, laissez moi déjà vous dire que rarement un livre m’aura autant fait réfléchir et m’aura autant intrigué. Quelle idée incroyable. Un livre dans le livre. Une mise en abîme des plus intéressante. « Le manuscrit inachevé » est donc le livre de Caleb Traskman dont le fils a eu la lourde responsabilité d’écrire le dénouement final. Dans ce livre, nous suivons deux enquêtes. D’un côté, Leane, auteure à succès de thrillers (oui c’est troublant) qui survit grâce à l’écriture. Sa fille a en effet disparue depuis quatre ans, enlevée par le voyageur, un tueur en série. Ce dernier est en prison et livre au compte goutte des informations sur la localisation des corps de ses victimes. Mais étonnamment, il garde le silence concernant Sarah, empêchant les parents de retrouver le corps et de pouvoir faire leur deuil. Une autre épreuve attend Leane, son mari a été agressé dans leur maison, le rendant amnésique. De l’autre côté, il y a Vic, un policier hypermnésique confronté à une enquête difficile et énigmatique. Dans le coffre d’une voiture accidentée, un corps sans visage et des mains sont retrouvées. Et débute un incroyable jeux de chat et de la souris entre l’auteur et le lecteur. Connaissant Franck Thilliez, tout le long de ma lecture, j’ai cherché, j’ai réfléchis, j’ai essayé d’être très attentive et malgré tout, je me suis fait avoir. Quand j’ai lu les dernières lignes, j’ai fais un bond, me disant que ce n’était pas possible. Après des recherches sur internet, (oui oui j’ai tapé sur google « Le manuscrit inachevé explication fin ») et tout s’est éclairé. Et je ne peux qu’applaudir l’auteur pour ce tour joué aux lecteurs. Pourtant, nous sommes mis en garde dès le début, la solution est sous nos yeux. « Le manuscrit inachevé » fait parti des livres que je relirai avec grand plaisir pour trouver d’autres détails que j’ai forcément loupés lors de ma première lecture. C’est un livre complexe qui n’a pas livré encore tous ses mystères. Une lecture tellement prenante que j’ai été incapable de lire un autre livre le soir même ainsi que le lendemain, je cogitais encore, je me repassais l’intrigue en me disant que c’était évident. Si vous cherchez un thriller qui vous retournera la tête, foncez sans attendre. Un énorme coup de cœur pour moi.

« Juste un mot en avant : un xiphophore. » Ainsi débute le livre de mon père Caleb Traskman. J’ai déniché son manuscrit dans un carton remisé au fond de son grenier, où il avait la fâcheuse tendance à tout entasser. »

« À la voir manipuler ses instruments et se déplacer de la table aux paillasses, il l’imagina en chef d’orchestre du macabre, en exploratrice de la mort devant laquelle les organes chantaient, les ligaments vibraient comme l’archet d’un violon. »

Musique écoutée pendant la lecture : The witcher soudtrack full

Ma note : 10/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s