Les prisonniers de la liberté, Luca Di Fulvio

20190914_084836-01

Livre envoyé par la maison d’édition « Slakine & Cie »

Résumé :

Rosetta, Rocco et Raechel. Trois personnes fuyant pour la liberté. Trois destins pour lesquels tout va se jouer en Argentine.

1913, à la mort de ses parents, Rosetta reprend la ferme familiale. Mais le village se ligue contre elle, contre le fait qu’une femme puisse s’occuper seule de ses terres. Après avoir échappée au pire, elle fuit dans un bateau, pour tenter de se reconstruire en Argentine. Rocco est le fils d’un célèbre homme de main de la mafia sicilienne. À la mort de ce dernier, le destin est tout tracé, lui dictant de suivre ses pas et de rallier la Cosa Nostra. Il se refuse à cette vie et mise tout sur l’Argentine pour commencer une vie honnête. Raechel est une jeune fille juive de l’Empire russe. Lorsque des affiches annonçant le recrutement de jeunes filles pour faire des ménages en Argentine sont installées dans son village, l’occasion est trop belle de fuir la misère. En partant, elle ne se doute pas qu’elle est tombée dans un terrifiant cauchemar. Les épreuves de la vie vont les réunir dans cette quête de la liberté.

Mon avis :

Vous le savez, depuis que j’ai découvert la plume de Luca Di Fulvio, je suis sous le charme. Cet auteur a la faculté de vous transporter dans l’histoire, de vous plonger et de ressentir l’histoire au plus profond de vous même grâce à des descriptions détaillées sans effets de lourdeur. Après Venise, les États-Unis, l’Italie, place désormais à l’Argentine en 1913. Comme à son habitude, il choisit un fait réel, ici la prostitution, notamment de jeunes mineures et l’immigration massive d’italiens vers l’Argentine à cette période. Le droit des femmes a de plus une part très importante ici, avec des personnages féminins forts qui se relèvent malgré les difficultés rencontrées. Ne prenez pas peur en voyant l’épaisseur du livre, vous ne verrez pas les pages se tourner. Préparez par contre les mouchoirs, vous ne serez pas épargné par la dureté des épreuves vécues par les personnages pour arriver à cette liberté. Les personnages sont extrêmement bien travaillés, les trois intrigues se croisent à merveille tout au long de la lecture. Vous vous en doutez, j’ai adoré ma lecture, je suis officiellement à jour avec les livres de Luca Di Fulvio, il va falloir être patiente pour le prochain. Je remercie encore les éditions Slatkine pour l’envoi de cette merveille.

« Trois jours après son agression, Rosetta traversa encore une fois Alcamo. Elle avait passé ces trois journées terrée chez elle, comme un animal blessé. Elle était effrayée. Elle se sentait sale et fragile. Elle se disait qu’elle avait été vaincue, humiliée et qu’elle avait raison d’avoir toujours eu peur des hommes, elle avait honte. Le premier matin, elle était allée dans le champ qu’un incendie criminel avait dévasté quelques mois plus tôt et elle avait brûlé sa robe rouge déchirée et souillée de son sang. La cendre avec la cendre. Mais le feu n’effacerait pas ce qu’on lui avait fait. »

« Dans le barrio, on disait toujours que si les mauvaises nouvelles se diffusaient à la vitesse de l’éclair, les bonnes circulaient plus lentement. Mais en réalité, c’était surtout qu’il n’y avait presque jamais de bonnes nouvelles. »

« En descendant de la passerelle, le livre de son père à la main, Raechel contempla le nouveau monde qui se présentait à elle. Le ciel était bleu foncé, noir et violacé, de la même couleur que les marques sur le corps des filles, un ciel tuméfié. Comme si Dieu lui-même avait été tabassé, pensa-t-elle. »

Musique écoutée pendant la lecture : Tango argentino collection

Ma note : 10/10

Un commentaire sur “Les prisonniers de la liberté, Luca Di Fulvio

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s