Salon Le livre sur les quais, Morges 2019

Pour la troisième année consécutive, je me retrouve au salon « Le livre sur les quais » à Morges. Cette année encore, de belles rencontres et surtout de belles retrouvailles. Mon vendredi après-midi a démarré en beauté avec la conférence d’Amélie Nothomb.

Je l’avais déjà vu au salon du livre de Mouans-Sartoux il y a quelques années et j’avais hâte de la revoir. Toujours un plaisir de l’entendre et d’admirer son franc parler et sa répartie. Évidemment, elle a pu parler de son dernier roman, « Soif », une lecture qui m’a beaucoup plu et dont vous pouvez retrouver l’article sur le blog. Amélie a pu expliquer le processus d’écriture de ce livre, qui était une nécessité pour elle mais dont elle repoussait l’écriture car elle ne s’en sentait pas capable. S’en est suivi un débat avec les spectateurs pendant lequel elle a pris le temps de répondre à chaque question, la plupart du temps avec sa touche d’humour légendaire.

Ensuite, il était temps de passer aux dédicaces. Direction la tente au pas de course pour ne pas avoir trop d’attente pour Amélie Nothomb, malgré m’être dépêché, je n’ai pu échapper à un bon 40 min d’attentes. Mais l’attente valait le coup. Quel plaisir d’échanger avec elle. J’ai par exemple appris qu’elle est également fan de Rammstein. Elle a su trouver les mots justes et j’ai été très touché de cette rencontre.

Un salon littéraire suisse est l’occasion de revoir nos auteurs locaux qui ont fait une entrée fulgurante sur le marché francophone et c’est amplement mérité ! Vous l’aurez compris, j’ai eu le plaisir de revoir Nicolas Feuz ainsi que Marc Voltenauer, tout deux toujours aussi sympathiques. Nicolas Feuz présentait son petit dernier, « L’ombre du renard » que je lirais très prochainement, j’en ai profité pour me procurer « Emorata, pour quelques grammes de chairs » qui manquait à ma collection. Quant à Marc Voltenauer, il présentait « L’aigle de sang », dernier volume sorti des aventures d’Andreas Auer, un livre que j’ai beaucoup aimé, mon article à ce sujet sortira très prochainement. On m’a glissé à l’oreille que la suite est en cours d’écriture, patience…

Et enfin, malgré ma petite déception avec « Code 93 » d’Olivier Norek concernant le développement de l’intrigue, j’ai décidée de me procurer « Entre deux mondes », un one shot. Un auteur très sympathique avec qui j’ai eu plaisir à discuter, je pense que je ne serais pas déçue et je me plongerais prochainement dans cette lecture. En bref, une très bonne journée littéraire malgré un temps frais. Ce salon reste dans mes coups de cœur, les auteurs sont accessibles, le cadre est magnifique et la programmation de qualité. Rendez-vous est pris pour l’année prochaine.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s