Saga Shades of magic, V.E. Schwab

20190701_073212-01

Résumé :

Vous ne le savez pas, mais d’autres mondes existent, bien plus proches que vous ne l’imaginez. Kell est l’un des derniers magiciens à pouvoir voyager entre les mondes, à établir la communication entre les quatre différents Londres. Le sien est rouge, la magie y est légion.

Le notre est gris, la magie n’existe pas. Le Londres blanc est particulier, la magie s’essouffle et en devient effrayante. Le Londres noir quant à lui a été condamné, inaccessible, rongé par ses ambitions de magie qui ont finies par le dévorer. Depuis la condamnation du Londres noir, afin d’éviter aux autres Londres de subir le même sort, il est interdit de faire voyager des objets entre les différents mondes. Mais la tentation est trop grande pour Kell qui prend le risque à chacun de ses voyages de ramener des objets pour sa collection personnelle. Tout va prendre des proportions qu’il n’imaginait pas lorsqu’il va amener une mystérieuse pierre noire dans le Londres gris, bouleversant la tranquillité de ces mondes…

Mon avis:

Et bien encore une fois, je comprends l’engouement autour de cette saga, plébiscitée par la communauté littéraire. Quel plaisir de retrouver un univers de magie qui ne soit pas trop jeunesse et plutôt jeune adulte. J’ai de suite été plongée dans cet incroyable univers riche en créativité et extrêmement bien détaillé. L’idée des Antaris, magiciens capables de voyager entre les différents Londres est très bien trouvée. Sans parler de l’intrigue qui vous tiendra en haleine jusqu’aux dernières pages. Les personnages sont également très bien travaillés, chacun me touchant à sa manière avec une petite préférence pour Rhy, le frère de Kell, personnage bien plus complexe qu’il n’y paraît. Petite touche de modernité pour le moins surprenante, la cause LGBT a même son importance, preuve que la littérature young adult peut véhiculer des messages positifs de cette importance tout en parlant de magie. Mon seul reproche serait peut être « Shades of shadows » dans lequel il se passait un peu moins de choses, avec un rythme plus lent. « Shades of light » clos magnifiquement cette trilogie, qu’il est difficile de quitter. Toutefois, V.E. Schwab n’a pas répondue à toutes mes questions, certains personnages n’ont pas livrés tous leurs secrets, je ne serais pas surprise qu’un prologue voit le jour. Si c’est le cas, je serais ravie d’en savoir plus sur cet univers. Et vous, qu’attendez-vous pour passer de l’autre côté? As travars

 » Elle était peut être corsaire depuis quatre mois, mais elle avait vécu comme une ombre pendant des années. Elle savait se fondre dans l’obscurité, pister une cible, respirer et bouger en harmonie avec le courant de la nuit. Si les pas d’Alucard étaient légers, les siens étaient silencieux. »

« Dans la vie, Lila Bard suivait une règle simple : tout ce qui était bon à prendre, elle se l’appropriait. À la faible lueur d’un réverbère, elle regarda scintiller l’argent de la montre à gousset en se demandant ce que pouvaient bien signifier les initiales gravées au dos de l’objet : « L.L.E. » Elle venait tout juste de le subtiliser à un gentleman sans méfiance. »

« À y regarder de plus près, Kell se rendit compte que sous le déguisement ne se cachait pas un homme, mais une femme. Ou plutôt une jeune fille. Sa longue silhouette s’étirait comme une ombre à la tombée du jour-un peu comme celle de Kell, à vrai dire, mais plus tard encore au crépuscule. Elle semblait trop grande et trop mince. »

Musique écoutée pendant la lecture : 2 hours epic nusic mix

Ma note : 9/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s