Les limbes, Olivier Bal

20190417_153337-01

Résumé :

En 1970, James Hawkins est un jeune soldat qui espère pouvoir rentrer chez lui. La guerre du Vietnam va en décider autrement, il est grièvement blessé par balle à la tête. Suite à cet accident, il se rend compte qu’il peut voyager dans les rêves d’autres personnes.

Son don va attirer des convoitises, notamment de scientifiques. Mais à trop frôler les limites de la science, l’Homme joue à un jeu qui peut s’avérer très dangereux…

Mon avis :

Je m’étais précipitée pour acheter ce livre au moment de sa sortie car j’adore tout ce qui touche au thème des rêves et le résumé m’avait beaucoup plu. Et puis je ne sais pas pourquoi, le temps à passé, il est resté longtemps dans ma Pal. Récemment j’ai vu que la suite, « Le maître des limbes » sortait en avril, il était donc temps que je le lise « Les limbes ». Au final, je regrette une chose, c’est de ne pas l’avoir lu avant. L’écriture est fluide, l’histoire commence très fort et c’est ensuite impossible de le reposer. L’idée de pouvoir s’immiscer dans les rêves d’autres personnes est très bien trouvée. J’ai également beaucoup aimé les limites que soulève cette histoire, le fait que l’Homme est trop gourmand avec la science, les dérives que cela engendre. Une belle remise en question dans un monde qui va toujours plus vite, qui ne cesse de vouloir repousser les limites et qui a du mal à se contenter de ses acquis. Avec cette fin qui nous met l’eau à la bouche, je lirais très prochainement « Le maître des limbes » qui, j’en suis convaincue, clôturera à merveille cette duologie.

« Nous sommes des pionniers, des aventuriers d’un genre nouveau. Le rêve, c’est la dernière frontière. L’homme a conquis la mer, la terre, l’espace… Et maintenant, enfin, il conquiert son propre esprit. Il lui aura fallu des milliers d’années pour comprendre que les plus grands mystères ne se cachaient pas dans les profondeurs des océans ou aux confins de l’univers, mais bien au cœur de son être… »

Musique écoutée pendant la lecture : Interstellar Main theme, Hans Zimmer

Ma note : 9/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s