La maison, Vanessa Savage

DSC_6467

Livre envoyé par la maison d’édition « La Martinière »

Résumé :

Donner un second souffle à sa vie, se retrouver, c’est ce que la famille de Sarah recherchait en déménageant. Son mari Patrick a en effet décidé d’acheter la maison de son enfance qui est en piteux état. Et pour cause, il y a quelque années, cette dernière a été le lieu de plusieurs meurtres, obtenant ainsi le surnom de Maison du crime. Au départ réticente, Sarah accepte finalement ce pari fou d’y aménager malgré les drames qui s’y sont déroulés et l’étendu des travaux à effectuer. Malheureusement, le rêve de la maison idéale à laquelle son mari aspire va être bien difficile à atteindre. Très vite, des événements étranges vont s’y dérouler et Sarah va s’y sentir de plus en plus oppressée. Entre voisins trop curieux et maison effrayante, le quotidien de cette famille va être plus que mouvementé…

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens encore à remercier les éditions La Martinière de m’avoir proposé de découvrir « La maison » de Vanessa Savage. Pour ce qui est de mon avis, il est plutôt mitigé. Pour le positif, je suis toujours ravie de lire une intrigue qui se déroule en huis clos. J’ai donc adoré cette ambiance oppressante, cette petite ville où tout le monde sait tout sur les uns et les autres. L’intrigue commence aussi rapidement, on est de suite immergé et on a envie de savoir la suite, les pages se tournent d’elles mêmes. Par contre, plusieurs points m’ont gêné, notamment la construction des personnages. En effet, pour ma part, j’ai trouvé la construction des personnages brouillons et j’ai eu du mal à ressentir des émotions vis à vis de ces derniers. Par exemple, l’histoire voudrait que l’on s’attache au personnage de Sarah, que l’on ai de l’empathie pour elle et cela n’a pas été mon cas. Les réactions du mari n’étaient pas crédibles pour ma part et je n’ai pas non plus été convaincue par les enfants de la famille. Vous l’aurez compris, pour moi un des aspects les plus importants d’un livre est le lien que l’auteur doit réussir à créer entre les personnages et le lecteur, ici cela n’a pas fonctionné avec moi. De plus, je m’attendais à quelque chose de plus effrayant, de plus mystérieux, de plus fantastique, d’avoir peur de tourner les pages en redoutant ce qui allait se passer. Enfin, je n’ai pas été tellement surprise par l’intrigue et encore moins par la fin qui était plus qu’attendue. Pour conclure, ce n’est pas non plus une énorme déception, j’ai passée quand même un bon moment et du plaisir à le lire. Cependant, commençant à être habituée aux thrillers, je place la barre plus en plus haut et j’attendais beaucoup plus de cette lecture.

« Peu importe les souvenirs accumulés, elle reste la Maison du crime. Comment l’oublier ? Des gens sont morts ici, assassinés. Une famille entière. Massacrée, démembrée, les murs éclaboussés de sang. Si j’y habitais, je découvrirais bien vite pourquoi tout a été repeint. »

« Quelqu’un surveille la maison. Tu avais raison l’autre soir : on nous observe. »

Musique écoutée pendant la lecture : The Shining OST Main title

Ma note : 6/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s