Serre moi fort, Claire Favan

DSC_4979

Résumé :

La famille du jeune Nick vit depuis peu dans l’angoisse que chaque parent redoute. Sa soeur a disparu depuis plusieurs jours, aucune nouvelle d’elle. Plus le temps passe, plus les chances de la retrouver s’amenuisent. Tout porte à croire qu’elle est une victime de l’origamiste, un tueur en série qui sévit dans la région. Les mois passent, ses parents sombrent dans la dépression, l’alcoolisme et Nick doit apprendre à se débrouiller, s’occuper d’eux, de lui-même. Des années plus tard, le lieutenant Adam Gibson est chargé de prendre en charge l’enquête sur la découverte d’un abominable charnier. Mais attention, remuer le passé n’est pas sans conséquences.

Mon avis :

Pour commencer, il faut savoir que « Serre moi fort » était sur ma wishlist depuis pas mal de temps. Un beau jour, je l’ai enfin trouvé en rayon et je me suis jeté dessus. J’en avais tellement entendu de bien qu’il n’a pas attendu bien longtemps dans ma Pal pour être lu. Et au final, j’ai été très décu. Mon avis est quand même nuancé. J’ai adoré la première partie avec Nick, la descente aux enfers de cette famille est très bien décrite, j’avais beaucoup de peine pour lui. Cependant, j’avais tout deviné, ce qui m’a gaché le plaisir de ma lecture. Et alors la deuxième partie m’a perdu. Le lieutenant Gibson fait son apparition et cela a été compliqué pour moi de m’attacher à ce personnage, alors qu’au contraire la famille de Nick nous prend aux tripes par son désespoir. Mais voila, encore une fois, j’ai très vite compris où l’auteure voulait en venir et je n’ai pas été surprise. Quant à cette fin, on la voit venir à des kilomètres et on referme ce livre avec un gros sentiment de frustration. Vous l’aurez compris, je n’ai pas aimé ce livre mais je vais quand même donner une deuxième chance à Claire Favan avec « Dompteurs d’ange » qui attend dans ma Pal. Affaire à suivre…

« Voilà mes projets : je vais reprendre des forces, retrouver du travail, organiser une cérémonie religieuse en mémoire de Lana et me démener jusqu’à mon dernier souffle pour découvrir la vérité. »

« Après une période de profond abattement, puis de flottement, je m’adapte par la force des choses. Je dois assurer mon avenir et cette perspective m’insuffle l’énergie suffisante pour me lever chaque matin avec entrain et me lancer à corps perdu dans mes projets personnels et professionnels. Il ne me reste que ça. »

Musique écoutée pendant la lecture : Signs, first crop circles

Ma note : 3/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s