Le signal, Maxime Chattam

DSC_4975

Résumé :

Mahingan Falls est une petite ville qui semble coupée du monde, bordée par l’océan d’un côté, encerclée par des monts rocheux de l’autre. Avec ses airs de carte postale, tout prédestinait la famille Spencer à commencer une nouvelle vie loin du tumulte citadin. Pourtant, dès leur arrivée, des événements pour le moins étranges surviennent dans leur  maison, bouleversant leur quotidien. Ils ne sont pas les seuls à être touchés, de multiples disparitions étranges ont lieu, donnant du fil à retordre au nouveau lieutenant de police Ethan Cobb.

Mon avis :

Je ne pouvais décidément pas passer à côté du dernier Chattam , surtout au vu de ce résumé très prometteur. On voit vraiment que l’auteur s’est fait plaisir et s’est lâché pour « Le signal ». Pour ma part, le résultat est très réussi. On retrouve la signature thriller propre à Chattam, mélangée avec du fantastique. Le tout vous donne un livre addictif dont on n’arrive pas à décrocher, les pages semblent se tourner toutes seules, emportées par la malédiction de Mahingan Falls. On voit clairement que c’est un hommage, notamment à Stephen King sur certains passages, d’ailleurs ce n’est pas un secret et ce livre est même voulu comme un hommage aux livres d’épouvantes dont est friand l’auteur. Alors oui, on retrouve des classiques comme la bande de jeunes adolescents qui veulent combattre le mal, les champs de mais la nuit, la maison hantée et surtout la ville comme un personnage à part entière de l’histoire, mais ces classiques fonctionnent. L’ambiance m’a également fait penser à la série « Stranger Things », normal car elle-même s’inspire de ces codes de l’épouvante. J’avoue ne pas l’avoir lu la nuit seule, j’ai essayé un soir et j’ai préféré remettre au lendemain matin… Ce que j’ai adoré c’est le fait qu’il n’y a pas de temps morts, l’alternance entre les points de vue des personnages donne un rythme parfait jusqu’au final magistral. Vous l’aurez compris, j’ai doré frissonner avec « Le signal », quel plaisir de retrouver le Chattam dans ce registre fantastique qu’il avait déjà abordé avec « Le cinquième règne ». Pour ma part, l’un des livres des plus aboutis de l’écrivain, celui qui lui correspond le mieux. Le gros plus, une magnifique carte de Mahingan Falls se trouve au début de livre afin d’être totalement immergé dans cette ville. PS : À ne pas lire avant de prendre un bain… Vous êtes prévenus.

« Owen releva le menton pour comprendre et vit à une quinzaine de mètres, crucifié sur son mât de bois, un épouvantail en salopette de jean trouée, vieille chemise d’un rouge douteux et chapeau de paille hirsute. La citrouille qui composait son visage pendait bizarrement, comme s’il était épuisé, la bouche affaissée, et les fentes de ses yeux grouillaient de mouvements repoussants. »

« Combien de personnes, de par le monde, habitaient un endroit sans même savoir qu’elles vivaient aux côtés de spectres incapables de se faire entendre ? »

Musique écoutée pendant la lecture : Stranger things, soundtrack

Ma note : 10/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s